• Maison de l'Europe 27

COVID-19, que fait l'Europe ?

Mis à jour : avr. 27

En cette période, les faux informations et escroqueries en tout genre circulent énormément alors pour démêler le vrai du faux cette page vous sera utile

>>> Lutte contre la désinformation <<< 


D'abord il est important de signaler que l'Union européenne n'a aucune compétence en matière de santé publique. La désorganisation du niveau européen est due au fait que chaque Etat continue de gérer la crise partiellement seul dans son coin. Pourtant le virus ne connait pas de frontière et une coordination européenne aurait tout son sens. Oui mais cette coordination des institutions européennes nécessite l'autorisation des Etats membres.


L'Union européenne n'est pas restée silencieuse pour autant, notamment pour ce qui concerne Erasmus+, les mobilités étant fortement impactées pour cette situation sanitaire inédite.


D'abord l'Union européenne a appelé à une coordination entre les Etats membres et a rappelé les mesures barrières.




Ensuite, les agences Erasmus+ nationales sont évidemment soumises aux réactions de leurs pays mais ont plutôt agi de manière unanime. Toutes les mobilités ont été a minima reportées et toutes les mobilités en cours se gèrent au cas par cas. Les dates limites de dépôt sont elles aussi décalées, toutes les informations en temps réel en cliquant sur l'image.







La Commission européenne a ensuite suspendu l'entrée des non-européen.ne.s dans l'espace Schengen pour un mois afin d'éviter une entrée de nouveaux cas en Europe. Elle a proposé un soutien financier d’un montant de 80 millions d’euros à CureVac, une entreprise hautement innovante qui élabore des vaccins à Tübingen (Allemagne), afin d’intensifier la mise au point et la production d’un vaccin contre le coronavirus, ou COVID-19, en Europe. Des millions de doses de vaccin pourraient être produites à bas coût. CureVac a déjà commencé son programme de développement du vaccin COVID-19. Le lancement des essais cliniques pourrait avoir lieu d’ici juin 2020.

Le soutien à CureVac fait partie de la réponse coordonnée de l’UE à la menace que représente le COVID-19 pour la santé publique. En étroite collaboration avec le secteur pharmaceutique, la Commission a déjà mobilisé 140 millions d’euros de financement public et privé pour soutenir la recherche nécessaire pour empêcher la propagation du coronavirus.


Les institutions européennes peuvent, en effet, intervenir dans le domaine de la recherche et encourager à la coopération entre états en se référant au principe de solidarité qui doit lié tous nos Etats membres européens.





Même si cela n'est pas parfait, la solidarité entre les pays existe !




Des milliers d'européens et d'européennes n'étaient pas chez eux lors du début de la crise sanitaire. Il fallait rapidement permettre aux citoyen.ne.s de rentrer à la maison. L'Union européenne s'est mobilisée pour cela.




Un détail des actions européennes prises depuis le début de la crise...





Là où l'UE a un vrai poids, c'est en économie! En particulier pour les pays qui partagent la même monnaie. Les Etats membres se sont réunis au sein de ce qu'on appelle l'eurogroupe pour tenter de prévoir un plan de sauvegarde de l'économie européenne. Une réunion en télé-conférence qui a commencé mardi 7avril et qui a finalement aboutie le jeudi 9 tard tard dans la nuit.


Qu'a-t-il été décidé ?

540 milliards d'euro qui être affectés au soutien aux entreprises mais aussi à un fond pour les travailleurs, une grande première européenne. La Commission européenne crée pour l'occasion, l'initiative SURE qui prêtera de l'argent aux Etats afin qu'ils puissent maintenir le chômage partiel nécéssaire pendant cette crise sanitaire. Elle s'implique également dans des fonds pour l'agriculture, la pêche et les plus démuni.e.s, pour en savoir plus sur l'action complète de la Commission en réaction au COVID-19, rendez-vous ici.


Qu'est ce qui bloque ?

Les conditions pour obtenir ces prêts européens seront très réduites et les pays en ayant le plus besoin sont parfois déjà des Etats extrêmement endettés. Si les conditions ont été décrié par l'Italie qui les trouvaient scandaleuses, elles étaient en revanche jugées trop laxistes par les Pays-Bas et l'Autriche... Tandis que la bataille entre les deux camps faisaient rages, nombreux sont les Etats a avoir appelé à de la solidarité avant tout, cela a finalement abouti ce jeudi soir.


Quid des coronabonds ? 

Il reste la question de l'après et des détails du plan de relance, pour l'instant les ministres des finances de la zone euro attendent d'entrevoir la sortie de crise pour établir un plan une fois que les prévisions seront plus claires.


Les coronabonds seraient un moyen pour que tout le monde puisse investir et donc participer au remboursement et au financement des dépenses liées au virus. De cette manière, cela creuserait moins le déficit des Etats, déjà creusé par le COVID19








Maison de l'Europe de l'Eure - 4, rue du Docteur Lerat - 27000 Evreux

Maison de l'Europe de l'Eure

  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Instagram Social Icon
  • Snapchat sociale Icône
  • LinkedIn Social Icône

Participez au débat !

 Les institutions européennes sont curieuses d'avoir votre avis. Connaissez vous les initiatives citoyennes, les pétitions et les consultations citoyennes sur les questions européennes ? Non ? Alors découvrez-les!​

Concrétisez vos projets !

Tout savoir sur les fonds européens, appels à projets, recherches de partenaires... Concrétisez vos projets européens !

En savoir plus

02 32 35 23 89